Le blog du Bassin d’Arcachon 🦉

La petite histoire de l’huître du Bassin d'Arcachon

Rédigé le Jeudi 2 Mai 2024 à 09:00 Mis à jour le Jeudi 2 Mai 2024



histoire de l’huître du Bassin d'Arcachon
histoire de l’huître du Bassin d'Arcachon
De la cueillette à l'ostréiculture : une transformation profonde

L'histoire de l'huître dans le Bassin d'Arcachon est longue et fascinante.

Pendant des siècles, les huîtres étaient simplement ramassées dans leur milieu naturel, avant que l'ostréiculture ne vienne révolutionner leur production.

C'est Napoléon III qui, en 1859, donne un véritable essor à cette activité en créant les premiers "Parcs Impériaux".
 


L'invention de la tuile chaulée : une innovation majeure

Un tournant décisif est franchi en 1866 avec l'invention de la tuile chaulée par Jean Michelet, un maçon arcachonnais.

Cette technique permet de capter les naissains d'huîtres de manière plus efficace et respectueuse de l'environnement, et marque le début de l'ostréiculture moderne dans le Bassin d'Arcachon.
 
 

L'huître plate et l'huître portugaise : des périodes de prospérité et de crises

Les premières décennies de l'ostréiculture sont marquées par un grand succès, avec une production en constante augmentation.

L'huître plate, espèce endémique du Bassin, est alors la plus appréciée.

Cependant, à partir de la fin du XIXe siècle, des crises sanitaires et une mauvaise gestion du marché entraînent un premier déclin.

L'introduction de l'huître portugaise en 1868 permet de relancer la production, mais elle est décimée à son tour par une épizootie en 1971.

C'est l'occasion d'introduire l'huître creuse japonaise, qui devient l'espèce dominante du Bassin d'Arcachon.

 

L'huître japonaise et les défis actuels : vers une production durable

L'huître japonaise permet une reprise rapide de la production, mais de nouvelles crises surviennent, comme celle du TBT dans les années 1970.

Depuis les années 1990, des innovations techniques et technologiques, comme l'huître triploïde et l'élevage en eau profonde, permettent d'améliorer la productivité et la qualité des huîtres.


 
Cependant, l'ostréiculture arcachonnaise n'est pas à l'abri des dangers.

Depuis 2008, des mortalités juvéniles liées à un virus inquiètent les professionnels.

La recherche de solutions durables et respectueuses de l'environnement est plus que jamais nécessaire pour assurer la pérennité de cette activité emblématique du Bassin d'Arcachon.

L’épisode des huîtres du bassin d’Arcachon infectée en 2023 par l’Herpès puis en 2024 par un nororus en sont encore de récents exemples.

Sébastien Sabattini
Démarquez-vous en ligne en créant du contenu attractif et convaincant qui ATTIRE L’ATTENTION de... En savoir plus sur cet auteur
➡️ Vous êtes 🔥 208 à avoir lu cet article ! Merci 🙏 NOTEZ-LE, PARTAGEZ LE ou COMMENTEZ-LE pour laisser votre trace ⤵️

Notez

Nouveau commentaire :

Pour tout comprendre | Vidéos | Sorties | Culture | Le saviez-vous | Questions sur le Bassin d'Arcachon | Points de vue | People | Conseils | Villes et villages | Événements sur le bassin d’Arcachon | Gastronomie | Entreprises | Direction Bordeaux