Le blog du Bassin d’Arcachon 🦉

Le Wharf salie l’image du bassin d’Arcachon

Rédigé le Mercredi 29 Novembre 2023 à 11:10 Mis à jour le Mercredi 29 Novembre 2023


Le wharf à la Salie du Bassin d’Arcachon est un émissaire métallique (tuyau) qui permet l’évacuation en mer des effluents industriels et urbains et … cela fait 50 ans qu’il pose problème.


Wharf de la Salie, Bassin d’Arcachon
Wharf de la Salie, Bassin d’Arcachon
C’est en 2007 que je le vis pour la première fois.

Le Wharf.

Transperçant la plage de la Salie à 8 km au sud des passes du bassin d’Arcachon, le wharf sort de terre.

Cet énorme tube de fer et d’acier bleu survole un moment la plage de la Salie pour retourner s’enfoncer en mer quelques 400 mètres plus loin.

Autour, tout le monde semble ignorer cet amas de ferraille.

Ici, des familles jouent au ballon sur la plage, là on marche le long de la côte Atlantique comme si de rien n'était, en mer des surfeurs profitent des vagues pour tenter des rollers et des take-offs.

On essaie même de monter sur la structure métallique et de pêcher en bravant les interdits.

Le wharf de la Salie est énorme mais semble invisible aux yeux de tous.

Et pourtant, on y voit régulièrement des eaux noircies, de la mousse brune et on y sent des odeurs qui sont loin de se confondre avec le sable et les pins.

En pleine saison, on devine facilement la saturation du système.

Pour les locaux, le wharf de la Salie est un sujet de discorde, mais pour tout comprendre, il faut remonter un peu dans le temps.

Nous sommes en 1967.

De Gaulle harangue les foules avec son « vive le Québec libre », des hippies parcourent San Francisco, De Funès est une star de la télévision et l’écologie politique fait irruption en France.

Sur le bassin d’Arcachon, nous avons un problème à régler…

 

A l’origine du Wharf un problème de pollution

Sur le bassin d'Arcachon, la Cellulose du Pin (aujourd’hui Smurfit Kappa) est implantée à Biganos (Facture), en Nouvelle-Aquitaine, pour fabriquer des papiers kraft destinés à la couverture des cartons.

Pour extraire la cellulose des troncs de pin, on les plonge dans une solution de soude et d’autres produits chimiques.

Une fois l’opération terminée, on "évacue" l’eau du bain plus ou moins directement dans la Leyre, qui transporte ces effluents dans le bassin, puis on mise sur la marée pour tout déverser dans l’océan Atlantique.

😨

Oui, je sais...

La mairie d’Arcachon prend les choses en main et opte pour la solution de l’émissaire en mer : un grand tuyau recueillant ces eaux de baignade polluées part de Facture Biganos pour se déverser en mer.

On estime que si le rejet se fait à 4 km de là, la dilution n'aura pas d'impact sur le bassin d’Arcachon.

😨

Oui, je sais...

Mais le problème de la pollution du bassin est résolu (certains diront déplacé).

À ce système, on ajoute par la suite :
  • les eaux usées de quelques 10 communes grâce à la mise en place de 65 km de collecteurs,
  • 4 stations d’épuration pour pré-traiter ces eaux, (+ 2 privées)
  • les eaux de la base aérienne de Cazaux.
 
Et bien des péripéties plus tard (parfaitement racontées ici même [1]), après avoir dépensé sans compter, le wharf de la Salie devenu opérationnel en 1974, est toujours en activité aujourd’hui.

Nouveau problème : il se déverse à seulement 400 m de la rive…

 

Le Wharf de la Salie est-il un danger pour l'environnement et la santé ?

400m à la place de 4km, cela doit avoir des conséquences non ?
 


Voyons cela.

 Le wharf de la Salie rejette chaque jour 60 000 m3 d'eaux usées dans la mer.

Ces eaux contiennent :
  • des micropolluants organiques
  • des métaux lourds
  • des nutriments
 
1️⃣ Les micropolluants organiques sont des substances chimiques de petite taille qui peuvent être toxiques pour les organismes marins. Ils peuvent provenir de diverses sources, telles que les produits d'hygiène, les pesticides, les herbicides ou les solvants.

2️⃣ Les métaux lourds, tels que le zinc, le plomb, le cuivre ou le cadmium, peuvent également être toxiques pour les organismes marins. Ils peuvent s'accumuler dans les tissus des organismes, ce qui peut entraîner des problèmes de santé.

3️⃣ Les nutriments, tels que l'azote et le phosphore, peuvent favoriser la croissance des algues. Cela peut entraîner une eutrophisation des eaux, qui peut conduire à une diminution de la biodiversité marine.

=> La présence de ces contaminants dans les eaux rejetées par le wharf de la Salie peut donc avoir un impact négatif sur le milieu marin.

Le Syndicat Intercommunal du Bassin d'Arcachon (Siba) a engagé un projet de rénovation du wharf de la Salie, qui devrait être terminé en 2024.

Ce projet prévoit notamment de renforcer la structure du wharf et d'améliorer son fonctionnement pour réduire les rejets de polluants. (Comme quoi, il le fallait)

Cependant, il reste à voir si ce projet sera suffisant pour réduire les risques de pollution.

En effet, les études menées sur les eaux rejetées par le wharf de la Salie montrent que celles-ci peuvent contenir des concentrations élevées de contaminants, même en dessous des seuils réglementaires.

Il semblerait même que certains polluants soient mal comptabilisé (comme les détergents)

Par conséquent, il est urgent de prendre des mesures supplémentaires pour réduire la pollution du wharf de la Salie, afin de protéger l'environnement et la santé humaine.

Solutions urgentes avant de construire l’après Wharf

Ces mesures pourraient consister à :
  1. Améliorer la collecte et le traitement des eaux usées avant leur rejet dans le wharf.
  2. Renforcer la surveillance de la qualité des eaux rejetées par le wharf.
  3. Informer le public des risques liés à la pollution du wharf.

La pollution du wharf de la Salie est un problème grave qui doit être résolu, c’est la raison même de cet article, je ne peux pas continuer à vous montrer toute la beauté et la douceur de vivre locale sans vous montrer aussi l’autre côté du miroir.

Je me demande si les mesures prises par le Siba sont suffisantes ?

Autrement dit, parce que je suis convaincu que les acteurs de cette institution font le maximum, le budget alloué est-il suffisant ?

Derrière tout choix politique, il y a une question de gros sous.

 

L’après Wharf

J’aborde (à peine parce que je ne souhaite pas que l’on me jette des pierres) le sujet rarement traité de l’après.

En résumé, le wharf a été une solution imaginée il y a 60 ans à un problème qui a empiré.

Les coups de rustines que l’on effectue en ce moment ressemble un peu aux derniers travaux de la centrale nucléaire de Fessenheim avant démantèlement. (Toute proportion gardée)

Rejeter des pollutions en mer par un tuyau ne peut pas être une solution acceptable du XXIème siècle.

Et c’est en ce sens que le wharf salie l’image du bassin d’Arcachon aujourd’hui.

D’un côté, on jette des déchets à la mer, de l’autre on développe l’image écotouristique de notre région 🤨

Il n’y a que moi qui trouve cela paradoxal ?

Alors :
  1. Soit, il faudra trouver une solution technique de véritable traitement des déchets.
  2. Soit, il va falloir repenser l’utilité d’implantation d’entreprises trop grosses pour notre environnement et de politique touristique en quête de croissance alors que notre système des eaux usées est à bout de souffle et surannée.

Qu’en pensez-vous ?


Plus d’infos et sources de cet article sur le wharf de la Salie du bassin d’Arcachon

  • [1] Histoire du wharf : ici  et
  • Une liste (impressionnante 😨) de ce que l’on recherche dans les eaux « traitées » dans cette étude de 2010 (alkyphénols ; produits pharmaceutiques - paracétamol, diazepam, … ; pesticides ; composés organiques et métaux - Arsenic, mercure, plomb, etc )
  • Un article de blog à charge sur le wharf ici 
  • vidéo de la SIBA qui explique que son objectif est, je cite : « de restituer une eau dans un état acceptable pour l’océan » 
 
Le réseau d'assainissement des eaux usées du Bassin d'Arcachon from SIBA - Bassin d'Arcachon on Vimeo.

Enfin, un reportage intéressant, qui soulève lui aussi bien des questions :


Sébastien Sabattini
Démarquez-vous en ligne en créant du contenu attractif et convaincant qui ATTIRE L’ATTENTION de... En savoir plus sur cet auteur
➡️ Vous êtes 🔥 1777 à avoir lu cet article ! Merci 🙏 NOTEZ-LE, PARTAGEZ LE ou COMMENTEZ-LE pour laisser votre trace ⤵️

Notez

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 3 Avril 2024 - 07:24 L’escalier de la Dune du Pilat

Le blog de La Teste de Buch | Gujan Mestras | Le Teich | Biganos | Actualités | Audenge | Lanton | Andernos les Bains | Arès | Lège Cap Ferret | Arcachon